Bienvenue sur mon blog

J’imagine quelle a été votre impatience et je vous comprends.

 

Mais voilà, c’est fait. Et cette fois, c’est parti.

 

Pour de bon…

 

Donc un blog…

 

Mais attention, pas n’importe quel blog.

 

Je préfère vous prévenir tout de suite : il ne s’agit pas d’un truc à l’esprit potache ou d’un remake d’une de ces nombreuses débilités qui inondent nos écrans.

 

Ma démarche s’inscrit à l’opposé de tout cela.

 

Elle vise essentiellement à vous faire partager les choses que j’aime.

 

A commencer par les textes que j’ai écrits.

 

Par la suite, vous y trouverez aussi des dessins, des photos et quelques réflexions sur nos passions communes.

 

 

 

Ce blog complètera mon site habituel (www.maitresse-cindy.com), que je continuerai à mettre à jour par ailleurs.

 

 

 

Naturellement, il est aussi le vôtre, un espace de dialogue et d’échange.

 

Je serai donc très intéressée de recueillir vos commentaires.

 

 

 

En attendant, je vous souhaite une agréable lecture…

 

 

 

Maîtresse Cindy

 

blogmaitressecindy@hotmail.fr

 

 

Samedi 31 mars 6 31 /03 /Mars 18:00

Je suis face à ma caméra vidéo

et le moteur tourne

 

 

 

Bonjour Maîtresse Cindy

Je voudrais me poser une question

une question à laquelle

tu n’as jamais pensé

  cindy 3

je fixe la caméra

et cherche quelque chose d’important à me dire

puis attends

j’attends un long moment

et me rends compte

que j’ai complètement

oublié la question si importante

que je voulais m’adresser

je reprends

 

Bonjour je m’appelle Maîtresse Cindy

et je souhaiterais me poser

une question

j’attends

me racle la gorge

me redresse dans mon fauteuil

et recommence

 

Bonjour Maîtresse Cindy

y a-t-il quelqu’un

es-tu vivante

 

j’allume une cigarette

et grimace à la caméra

puis je réalise qu’il

me faut répondre à ma question

je regarde la caméra

et étouffe un rire

 

 

Chère caméra chère Maîtresse Cindy

je voudrais vous parler de vérité

vous parler de vérité sans concession

en réponse à ma question

es-tu vivante

bien sûr que je suis vivante

j’ai vérifié

je suis vivante à temps plein

et un peu en schizoïde associée

j’éclate de rire

et n’arrive plus à m’arrêter

maintenant le film est rembobiné

et mon auto entretien

passe à l’écran de contrôle

je me vois fixer la caméra

et m’entends demander

 

y a-t-il quelqu’un

es-tu vivante

 

et puis quelque chose

d’incompréhensible

se passe

l’image dans l’écran

de contrôle me fixe

et me demande de ne pas bouger

cette image est la mienne

cette voix est la mienne aussi

 

ne bouge pas

c’est moi

je te vois

je te vois dans ton entier

 

j’essaie de relire le mode

d’emploi de la caméra

et cette voix qui est ma voix

continue à me parler

ces yeux qui sont les miens

m’observent et me dévisagent

cette bouche qui est ma bouche

articule qu’elle n’est pas Maîtresse Cindy

cette voix m’explique qu’elle est Cindy

et qu’à son tour

elle a aussi quelques questions

à poser

je scrute l’écran

et mes yeux s’embuent

à trop la fixer

mais qui est-elle

qui croit-elle être

elle me fixe

et me demande de m’interroger

cette fille n’est pas moi

cette fille n’est pas l’élément moi

cette fille ne sera jamais moi

et je refuse de communiquer

avec elle

cette fille est une intruse

puis l’image vibre

et son regard m’éclaire

j’observe un instant mes cheveux blonds

coupés très court

et remarque une petite imperfection

au niveau du menton

maintenant ses yeux me fixent

ses yeux me révolvérisent

et sa bouche qui articule

me parle comme une lame froide

une lame froide à me couper le souffle

 

Je te fais face et tu n’aimes pas ça

 

T’en devines des choses

 

Tu veux ton autoportrait

 

 

 

Rassure-toi

ton corps est le même que le mien

ta voix est la même que la mienne

mais ta chair et ton âme

me sont étrangers

je t’ai oubliée

tu n’existe plus

 

Tu ne peux pas te débarrasser de moi

tu ne le pourras jamais

c’est auto réflexif

 

Qu’est-ce qui te fait dire ça

 

Ton statut de dominatrice

professionnelle t’interdit

d’être toi-même

et tu passes ton temps à

réprimer tes émotions

tu n’as pas d’avenir

en réalité tu macères

tout entière dans une

cage invisible

 

Je suis en dehors

 

 

De rien

ton existence

se limite à des rapports

de Maître à Esclave

tu passes ton temps

à observer toute inconduite

de tes soumis

tu te crois toute puissante

la Maîtresse qui administre

la juste punition

 

C’est inexact

 

Laisse-moi finir

de te dire ce que j’ai

à te dire

tu les mènes à la cravache

et tu t’interdis de

t’interroger sur les

mobiles qui amènent

un masochiste à venir

te voir

 

Je ne peux pas te laisser

dire n’importe quoi

tu sais très bien

que les dominatrices professionnelles

ne sont pas des spécialistes

dans l’exploration

du mental humain

 

Je m’en doutais un peu

n’oublie pas

qu’une dominatrice

professionnelle est considérée

comme

une pute socialement parlant

 

Vraiment

Je ne le pense pas

 

Je te le répète

socialement parlant

tu n’es qu’une pute

 

Avec ta tête

de kapo putassière

tu m’aboies dessus comme

sur une chienne tu me parles comme si

j’avais provoqué l’indignation

du monde civilisé

je n’aime pas les gens

qui viennent fourrer

leur nez dans mes affaires

je ne suis pas une prostituée

et je ne suis pas une femme

socialement passive

quant au sexe

ma sexualité est socialement utile

 

Ta sexualité

c’est commerce commerce

 

Tu te trompes

j’ai besoin d’être

maîtresse Cindy

pour rester en vie

 

Et tu te crois

la reine de l’univers

 

Tu es toujours à te plaindre

et maintenant tu te plains

de manière répugnante

as-tu remarqué mes mains

regarde

j’ai les mains d’une

fée fouetteuse

 

Tu possèdes le bagou

d’une manipulatrice

et tu utilises tes désirs

pour exercer

un contrôle sur moi-même

 

Mes désirs emportent tout

et je ne veux pas

d’une vie ennuyeuse

la vie normale me répugne

et je me méfie des harmonies

préétablies

je ne veux pas devenir

une divinité à demeure

à attendre l’offrande sensuelle

je ne veux pas devenir

une maîtresse de maison

je ne veux pas devenir

l’objet d’un homme

et vivre une sexualité insatisfaite

 

Ces arguments

deviennent ta petite

obsession

 

 

Tu me regardes

comme si j’étais

un démon

un démon qui te saisit

et s’installe en toi

 

Un démon

qui se met à

régner en Maître

 

En Maîtresse

 

Tu finiras vieille et malade

seule en ce monde

et tu te rappelleras

à mon souvenir

 

A ton souvenir

jamais

apprête-toi à mourir

dans ma mémoire

 

Je ne peux pas mourir

ta mémoire

n’est pas vivante

 

Cela vaut mieux

que la perdition

du moi

 

Quelle était ta question

 

La question était de savoir

si j’étais vivante

et s’il y avait quelqu’un

 

Et alors

 

Je suis vivante

il y a quelqu’un

 

Si tu le permets, Maîtresse Cindy

il vaudrait mieux dire : il y a

quelqu’un, virgule, je suis vivante

 

Point

 

 

Par Maîtresse Cindy - Publié dans : poésie bdsm
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

très beau texte touchant et brûlant. Merci
commentaire n° :1 posté par : Cendrine le: 03/11/2016 à 10h58
Etant moi-même écrivaine-dominatrice j'apprécie beaucoup ce que vous
écrivez mais n'avez-vous pas l'impression parfois de donner des pierres
précieuses à des cochons!!!!!
commentaire n° :2 posté par : lagrandedeesse le: 26/05/2014 à 04h25

Maitresse Cindy. Performance

    Maîtresse Cindy en performance lecture

Créations dans mon donjon

Dominatrice-Artiste

Recherche

Calendrier

Mai 2017
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus